En bonne foodista, quand j'ai su que Big Fernand allait ouvrir à Lille, j'ai cru que j'allais défaillir ;-)
Bon, je sais ce que vous allez me dire : c'est une chaîne de junk food. Et oui, en effet, c'est un restaurant de burgers. Mais laissez-moi vous convaincre que celle-ci est un peu différente...

Pain frais du jour, viande hachée et cuite à la commande, fromages au lait cru, herbes fraîches et sauce maison.

Est-ce que déjà, votre approche est différente ?

Si je rajoute que les frites sont également fraîches, et enrobées d'un mix d'épices maison, ça éveille votre curiosité ?

Et si enfin, je vous dis que le prix moyen du menu est de 15€, et qu'il est possible de composer soi-même son burger avec les ingrédients à la carte ?

Alors... ?

Des restaurants de burgers, j'en fréquente plein : du MacDo au Quick, en passant par KFC, le Memphis Coffee et bientôt Burger King. J'ai une légère tendance à mal manger quand je m'y mets, je reconnais.
J'aime bien le côté facile du drive, la sauce du Giant, l'ambiance 50's du Memphis.

Mais ce que j'aime par dessus tout, c'est la qualité et le goût des burgers de Big Fernand. Voilà, c'est dit.
Ils ont surpassé toutes les adresses que je fréquentais jusqu'alors : c'est vraiment BON, et en plus le prix est raisonnable, bien plus qu'au Memphis par exemple, où le pain burger et la sauce sont indutriels, et où le prix par personne dépasse facilement 20 euros (d'ailleurs Mr Memphis, si tu me lis, je suis un peu déçue en ce moment, je trouve que la qualité n'est plus autant au rdv et les serveurs se laissent parfois déborder par la mauvaise humeur !)

Big Fernand, en images :

 

Les Fernands et les Fernandettes sont très sympas : aimabilité et bonne humeur sont au rendez-vous ! 
Et, si au départ j'étais un peu sceptique sur la taille du resto (qui est très petit, on a un peu l'impression qu'on va manger dans le plateau de son voisin) finalement je trouve que cela confère une ambiance vraiment conviviale. 

Bref, pour moi c'est une bonne adresse à partager et à faire découvrir :-) 

Pour conclure, je dirai :

(et avec ce ton et cet humour décalé, en plus de la sélection musicale des années 80 diffusée dans le resto,
je peux te le dire : Big Fernand, je t'aimeuh !)