Chers lecteurs et amis, bonjour !

Je sais que je vous ai promis de revenir vite de vacances avec plein de recettes et de photos, oui (ou non, enfin c'était sur la page Facebook et si vous n'y êtes pas encore, et bien allez-y ;-) )
Mais forcée de constater que depuis la rentrée, j'ai du mal à trouver mes marques. Entre ma Mini-Maelie qui a découvert sa nouvelle classe, le nouveau rythme scolaire et la reprise de nos petites routines, je n'ai même pas trouvé le temps de retourner à la salle de sport. C'est mal.

Pour me faire pardonner, je vous propose une petite visite virtuelle chez Florent Ladeyn, dans son Auberge du Vert Mont à Boschèpe.
Florent, on l'a découvert dans Top Chef, finaliste face à Naouel dans l'édition 2013. Avec sa cuisine créative mais sans chichis (qui ne se souvient pas de son fameux Coppa et Oignons en famille ?!) et son air sympa, il a conquis toutes les ménagères de moins de 50 ans. Et lorsqu'il a décroché une étoile au Guide Michelin au printemps dernier, c'est devenu de la folie.

Depuis, dans la métropole lilloise, l'Auberge du Vert Mont is the place to be.

C'est fin Avril que j'ai téléphoné pour réserver une table pour mon anniversaire (qui est début septembre !) et bien m'en a pris car, déjà à cette époque, toutes les tables étaient réservées pour tous les week ends de septembre (de la folie, je vous dis). J'ai fait une petite concession en acceptant de venir un vendredi soir, pour pouvoir profiter d'un bon repas qui ne soit pas trop loin de mon anniversaire.

Rendez-vous était donc pris pour le vendredi 12 septembre au soir, et j'étais bien impatiente de pouvoir goûter moi-même la cuisine de ce nouveau génie de la gastronomie. 

DSC_0499

Nous y voilà. Un petit bijou de briques rouges niché au coeur d'un écrin de verdure. Une Auberge perdue à travers champs. Déjà le cadre sait nous séduire par sa simplicité et son authenticité.
Le parking de terre nous plonge immédiatement dans l'ambiance : nous arrivons dans un resto qui n'a pas peur de nous faire marcher dans la boue. Au plus proche de la nature, c'est dit !
En face, les chambres de l'Auberge, qu'il faudra revenir tester c'est sûr. Tout de suite à gauche, une petite marre avec ses oiseaux et ses herbes folles. Et plus loin sur la gauche, là, le restaurant.

La salle est telle qu'on l'avait découverte dans Top Chef, la décoration n'a pas été revue depuis (et c'est tant mieux !). 
Les matériaux, les couleurs sont à la fois chic et rustique. Du bois authentique pour les tables, des lustres gris métal, des peintures claires et sobres. C'est classe sans se prendre la tête, j'adhère. Nous sommes placés près d'une des nombreuses baies vitrées et nous avons tout le loisir d'admirer les Flandres. C'est chouette.

DSC_0500 DSC_0501

(je suis désolée pour ces photos plutôt pourries, je suis super frustrée ! Je les ai prises de mon téléphone en mode reporter japonnais, j'avais un peu peur de me faire tirer les oreilles depuis la polémique sur les chefs qui ne veulent plus qu'on photographie leur cuisine pour publier les clichés sur le net ensuite...)

Pour le menu, c'est surprise ! Il n'y a pas de carte, pas même de plat du jour. 
Nous avons le choix entre un menu 1, 2 ou 3, avec ou sans accord de vin. Seul le prix diffère entre les menus. Au moment de la commande aussi, préciser si nous avons des allergies, des envies particulières ou des choses que l'on aime moins. Pour le reste, il faut faire confiance au chef, et c'est parti pour une expérience culinaire hors du commun !

Je choisis le menu 2 avec accord de boisssons, soit 2 entrées, 1 plat et 1 dessert pour 60 euros. Ca me paraît plutôt honnête. Voici mon menu en détail :

DSC_0502 DSC_0503 DSC_0504

 DSC_0505 DSC_0507

En première entrée j'ai pu déguster du haddock fumé sur un lit de tarama, accompagné d'un cornichon et quelques herbes aromatiques.
En seconde entrée, du maquereau dans son jus de tomate, morceaux de tomates jaunes et rouges, et framboises.
En plat de résistance, de la pintade, avec du maïs, purée de maïs, gésiers, pomme de terre, chips de peau de poulet frit et jus de poulet, le tout avec de la mayonnaise fumée au foin
Le petit plus de chaque menu : un cornet de frites accompagné de sa crème de maroilles, saupoudré de cendre d'oignon.
Et le dessert du jour était une délicnaison de tournesol : glace, pain et miel de tournesol.

Le tout accompagné par divers vins (blanc et rouge) et bières qui allaient très bien avec les plats. Ici pareil, faites confiance à la sommelière ;-)

Est-ce que j'ai aimé cette expérience culinaire ? Assurément OUI ! 

J'ai trouvé tous les plats très bons, même quand un ingrédient me plaisait moins (je n'ai pas fait la difficile au moment de ma commande et n'ai rien indiqué de particulier au serveur, pourtant j'aurais pu préciser que je n'aime pas les produits de la mer, ni les abats) : le haddock fumé et le tarama étaient excellent, le maquereau très bien accompagné, et j'ai mangé les gésiers en trouvant ça bon, quel exploit !

L'équipe en salle est dynamique et fort sympathique, le cadre est convivial. Le seul regret que j'ai de cette soirée : ne pas avoir croisé Florent, qui devait officier dans les cuisines du Bloempot (son second resto au coeur de Lille). Mais comme nous venions pour la cuisine plus que pour prendre une photo du chef, je ne suis pas déçue. L'expérience était au rendez-vous !!!

Mon avis : On va chez Florent pour vivre une expérience culinaire. Il faut être un minimum curieux et ouvert pour y venir, mais si on accepte de lâcher prise et de se laisser guider par l'équipe, alors c'est le bonheur gustatif.
Ne vous laissez pas intimider par la réputation du chef, ni par la longue liste d'attente, et prenez date dès maintenant !

 

L'Auberge du Vert Mont
1318 Rue du Mont Noir 
59299 Boeschepe
03 28 49 41 26