L'année dernière à la même époque, j'avais fait venir une conseillère Thermomix à la maison pour tester "la bête". Ce fameux appareil qui fait tout : gagner du temps, faire des économies... Bref un surdoué de la cuisine que toute bonne ménagère de moins de 50 ans rêve d'avoir.

Et comme vous le savez si vous êtes des lecteurs assidus, j'ai plutôt changé d'avis sur la bestiole.
A la base, j'étais plutôt réticente et j'avais peur qu'un tel robot m'enlève le plaisir de cuisiner. Au final, après 2 heures de démonstration, j'avais fini par me dire que ce serait bien utile de confier les repas familiaux au Thermomix pour pouvoir faire autre chose pendant la préparation (donner un bain, faire la vaisselle...)
J'ai souvent réfléchi à comment en financer l'achat, mais à 999 euros il faut dire que c'est un sacrifice financier qu'il est bien difficile à caser dans un budget familial...

Et puis le hasard faisant bien les choses, il se trouve que mon père et son amie possédaient un Thermomix qui prenait la poussière sur une étagère. Devinez où il a atterri ... ???

 

DSCF2071

... Et oui, le Thermomix a donc fait son entrée dans ma cuisine il y a une semaine !

La première chose que je peux dire, c'est que c'est assez addictif. Le robot est là sur mon plan de travail, et j'ai envie de préparer pleeeein de trucs maison. Je passe des heures entières sur des sites dédiés, à baver sur la prochaine recette que je vais réaliser.
Et quand vient l'heure du repas, c'est la fête : mixer, pétrir, mélanger, peser, chauffer... Limite on ne sait même plus par où commencer tellement les possibilités sont grandes.

Cette semaine j'ai essayé de préparer un maximum de repas maison pour le prendre en main et surtout pour éviter de le laisser prendre la poussière ;-)

Lundi :

- Tzaziki et crudités, pâté végétal aux noisettes, sorbet citron.

DSCF2079 DSCF2083

J'ai commencé par la fonction la plus simple : le hachoir. Là dessus je n'ai pas grand chose à dire, les 4 lames et la puissance du moteur font bien leur job.
Concernant les recettes, j'ai pris le Tzaziki et le sorbet sur "L'espace recette", et j'ai adapté le pâté végétal du site www.vegetarisme.fr
Le Tzaziki est bien frais, le sorbet citron pas trop sucré. Le pâté végétal est surprenant et un peu sucré salé. Pour une entrée en matière c'était plutôt encourageant.


Mardi :

- Pâtes à la bolognaise, sorbet fraise-citron avec une pointe de menthe.

DSCF2086 DSCF2089

Mardi j'ai commencé à explorer la cuisson, en préparant la sauce bolo dans le Thermomix. Tomates fraîches, protéines de soja texturées, quelques herbes... Le tout dans le bol, qui chauffe et qui remue. Pratique en somme, on lance et on part faire autre chose. Pas de risque que ça brûle, que ça attache au fond de la casserole et quand c'est fini, il n'y a plus qu'à servir. Convaincue.
Pour le sorbet j'ai suivi les indications du premier réalisé : fruits congelés, sucre et un blanc d'oeuf si on veut de l'onctuosité. Pas trop difficile à vrai dire...


Mercredi :

- Burgers maison.

DSCF2106 DSCF2095

Mercredi je suis revenue à la fonction hachoir simple, j'avais envie de tester cette recette de steak végétal que j'avais gardé sous le coude depuis un moment. Et j'ai été bluffée, autant par la texture que par l'aspect, voyez-vous même sur la 2° photo à droite... En haut un steak burger surgelé, en dessous 2 steaks végétaux. Il n'y a guère que le goût qui trahisse ces steaks et encore, ils sont très bons. Différents, mais très bons.

 

Jeudi :

- muffins à la courgette au coeur de fromage de chèvre.

DSCF2117 DSCF2119

Maintenant que la fonction hachoir est plutôt maîtrisée, je passe au mode "pâtes" et compagnie avec cette recette de muffins présentée dans le livre "Le meilleur de votre espace recette". Courgettes hachées, parmesan, avec farine, oeuf et lait. Je ne sais pas si c'est la recette, ou ma maîtrise de l'engin mais j'avoue avoir été un peu déçue par le résultat. C'est bon mais tout raplapla et un peu "humide"...

 

Vendredi nous n'étions pas à la maison.

 

Samedi :

- Tourte de légumes.

DSCF2122 DSCF2128

Cette fois-ci, j'ai entrepris de faire une tourte entièrement au Thermomix, et tester les fonctions que je n'avais pas encore utilisées jusque là.

> la cuisson vapeur : courgettes, carottes et poireaux , répartis entre le panier de cuisson et le varoma pendant 30 minutes. Rien à dire, la cuisson est parfaite et sans matières grasses.

> le mode "pétrin" : pour la pâte brisée à la farine de sarrazin, j'ai testé la fonction pétrin, qui permet normalement de faire du pain, des brioches, etc. J'ai suivi les instructions du livre fourni avec le Thermomix pour réaliser ma pâte et quelle galère... Je ne sais pas où est le hic, mais la pâte était bien trop liquide à la fin de la recette.
Résultat, comme on ne peut pas voir ce qui se passe dans le bol, et que les lames n'amalgament pas aussi bien qu'un crochet, j'ai retiré la masse de pâte du bol et j'ai terminé mon pâton dans mon bon vieux Kitchen Aid.
Je ne me laisserai pas abattre (en tentant autre chose style une brioche), mais je ne suis pas séduite par la fonction pétrin du Thermomix pour le moment.

> la balance : j'avais lu ça et là que la balance n'était pas très précise. J'ai pu constater une différence de 5 grammes entre ma balance de cuisine et celle du Thermomix. Je ne trouve pas cela trop ennuyeux, sauf peut-être pour la pâtisserie.

Je fais une petite digression sur la béchamel que j'ai réalisé pour garnir ma tourte. Beurre, farine et eau de cuisson des légumes vapeur, hop dans le bol du Thermomix, hop 7 minutes à 90° et à la sortie : une béchamel onctueuse, sans grumeaux, qu'il n'a pas fallu veiller pendant de longues minutes derrière la gazinière. Rien que pour ça, le Thermomix c'est vraiment génial !

 

Bref après 5 jours de mise à l'épreuve, je peux dire que le Thermomix, c'est cool pour avancer sur autre chose pendant que le repas est râpé, cuit, ou mijote dans le bol de l'appareil (mais ça j'en étais déjà convaincue)
Ca fait vachement moins de vaisselle puisqu'on utilise qu'un appareil au lieu de 3 bols, une poêle, le mixeur, 12 spatules et 7 cuillères à soupe.
Ca apporte un petit vent de nouveauté dans la cuisine, et même si ce n'est que temporaire, il faut en profiter !